A propos du Prix Jean Wertheimer

Briefe / Mitteilungen
Édition
2018/35
DOI:
https://doi.org/10.4414/bms.2018.17050
Bull Med Suisses. 2018;99(35):1142

Publié le 29.08.2018

A propos du Prix Jean Wertheimer

Le Prix Jean Wertheimer [1] souhaite à juste titre honorer la mémoire du Professeur Jean Wertheimer, pionnier de l’école lausannoise de psychogériatrie dans le sillage de Christian Müller et de Jean-Louis Villa. Cette intention paraît tout à fait noble, surtout si l’on considère que la place de la psychiatrie dans le domaine de la santé mentale de la personne âgée (pas en Suisse peut-être, mais dans beaucoup de pays occidentaux) est loin d’être acquise, au contraire souvent remise en question [2].
Il est donc important de souligner la dimension clinique et bien sûr éthique de la pratique académique psychogériatrique du Professeur Wertheimer. Mais il est aussi important de rappeler un troisième axe de recherche caractérisant son activité à savoir la réflexion autour de la dimension organisationnelle propre à la psychogériatrie [3]. Et ceci encore plus compte tenu de la tendance contemporaine croissante à éloigner les psychiatres de la réflexion autour de l’organisation (et de l’évaluation) des services pour les cantonner dans un rôle de purs prescripteurs. D’ailleurs, c’est probablement pour cette raison, qui suit l’esprit du temps, que les ouvrages récents de gérontopsychiatrie laissent volontiers de côté la dimension organisationnelle, à laquelle l’école lausannoise a pourtant donné un apport fondamental. Dans une perspective didac­tique, cette dimension (incluant forcément la problématique de l’interdisciplinarité) demeure tout à fait primordiale, aussi bien que la clinique et l’éthique. Il semble donc souhaitable que le Prix Jean Wertheimer encourage les jeunes chercheurs à se confronter avec ce domaine complexe, allant si nécessaire à contre-courant par rapport au «fondamentalisme gestionnaire» à savoir l’déologie qui vise à contester aux médecins toute compétence organisationnelle et évaluative.
1 Communications. Bull Méd Suisses. 2018;99(25):829.
2 De Mendonça Lima CA, Chiu E. World Resources in Old Age Mental Health: An IPA and WPA (Section of Old Age Psychiatry) project. IPA Bulletin. 2010;27(2):4.
3 Wertheimer J. Psychogeriatric organization in the medico-social network: the experience of the ­canton of Vaud, Switzerland. Dement Geriatr Cogn Disord. 1997;8(2):143–5.
Le Dr Ennio Cocco a traduit en italien en 2001 (pour la Rivista Sperimentale di Freniatria) les trois Consensus Conferences de Psychogériatrie de Lausanne, organisées par l’OMS. Il a également traduit et présenté au public italien (avec le «Centro Scientifico Editore» de Turin) l’ouvrage Pratique psychogériatrique de l’école de Lausanne, préfacé par le Professeur Wertheimer.

Avec la fonction commentaires, nous proposons un espace pour un échange professionnel ouvert et critique. Celui-ci est ouvert à tous les abonné-e-s SHW Beta. Nous publions les commentaires tant qu’ils respectent nos lignes directrices.